Les oiseaux sont soumis aux risques naturels (tempête, sécheresse, vague de froid ...) et victimes des effets nocifs des activités humaines. Panorama des causes d'accueil les plus fréquentes d'oiseaux en détresse au centre de soins.

Le ramassage des jeunes oiseaux

Les parents restent les meilleurs alliés des oisillons. Au printemps, il arrive que des oisillons tombent du nid. De nombreuses personnes, pensant bien faire, les ramassent et les déposent au centre de sauvegarde. Dans la majeure partie des cas, ces oisillons ne sont pas en détresse. Il suffit simplement de les mettre hors de danger (chats, chiens, circulation automobile) à proximité de l'endroit où ils sont découverts. Leurs parents ne sont jamais bien loin et les retrouveront facilement. Le dénichage passif représente la première cause d'accueil des oiseaux sauvages.

La pollution par les hydrocarbures

Les marées noires et les dégazages illicites représentent une grave menace pour l'ensemble de la faune marine. Les naufrages de pétroliers, comme celui de l'Erika en 1999, provoquent des catastrophes qui tuent des mililers d'oiseaux marins. La LPO portent régulièrement plainte devant la justice pour dénoncer ces actes.

La circulation routière

Attirés par les petits mammifères qui fréquentes souvent les bords de routes, de nombreux rapaces diurnes et nocturnes sont victimes de collision avec des voitures. En respectant les limitations et en adaptant leur vitesse, les automobiles peuvent éviter les chocs avec les oiseaux. La réduction des accidents passe également par la mise en oeuvre d'ouvrages (passages spécifiques pour la faune) qui contribuent, en limitant statistiquement les accidents, à rétablir les échanges vitaux entre les populations.